Connexion à votre espace.

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.


Sanitaire et Social

La dénutrition

Objectifs

Acquérir les bases facilitant l’identification des besoins nutritionnels des patients.

Suivre le régime alimentaire des patients en tenant compte des préconisations des médecins et de la typologie des patients.

Identifier les risques de malnutrition ou de dénutrition.

Participer à l’amélioration de l’offre alimentaire propice aux patients.

Contenu

Les besoins et apports nutritionnels conseillés pour le patient âgé en fonction de sa pathologie et des recommandations du nutritionniste, du médecin

Les apports nutritionnels conseillés par jour (ANC) ou les apports en nutriments journaliers conseillés

  • Les besoins nutritionnels journaliers ou apports nutritionnels conseillés
  • (ANC) :
    • chez la femme
    • chez l’homme
  • Les besoins en nutriments par jour :
    • définir les principaux nutriments (les glucides, les protéines, les lipides, les vitamines, le calcium)
    • définir les besoins journaliers pour chaque nutriment (équivalence entre cal et g)
    • importance de l’apport hydrique journalier

Les principaux groupes d’aliments

  • Définir les différents groupes d’aliments (la part des nutriments dans ces différents groupes)
  • Exemples d’équivalences pratiques : à quelle quantité de nutriment correspond une certaine quantité d’aliments (en g) ?
  • Rappel sur l’importance d’un apport hydrique journalier

Adapter le régime alimentaire en fonction de la typologie du patient

  • Particularité physiologique, pathologique, vieillissement et les conséquences sur la nutrition et l’alimentation
  • Les facteurs psychologiques, sociaux, environnementaux et leurs conséquences sur l’alimentation du patient
  • Importance d’une collaboration entre le pôle soignant, le pôle restauration et le pôle économie au sein de la clinique : le CLAN (comité de liaison alimentation et nutrition)

Le risque de la malnutrition ou de dénutrition

  • Comment évaluer l’état nutritionnel d’un patient ?
  • Analyse et interprétation des résultats en concertation avec le pôle restauration et le pôle économie
  • Mise en place d’une fiche de suivi alimentaire (si nécessaire) avec élaboration de régimes « plus riches »
  • Études de cas réalisées sur la base de situations vécues par les soignants

L’offre alimentaire

  • Faire plaisir, développer l’appétit
  • Adéquation entre le respect de « La règle d’or » des proportions (4 G, 2 P et 1 L) pour chaque repas et les besoins nutritionnels journaliers recommandés (rappel des principaux groupes d’aliments et équivalence entre g de nutriments et g d’aliments)
  • La structure des repas
  • Exemples de repas
  • De retour à domicile, quelques conseils à la famille (hygiène, vaisselles adaptées, organisation, suivi par un professionnel de santé…)

Durée

2 à 3 jours.

Vos Avis